lundi 11 juillet 2016

Une fille haute couture




Une fille haute couture par Lucy Sweet chez Albin Michel, collection Bliss

Résumé de l’éditeur
Evie a décidé de réaliser son rêve : devenir l’un des grands noms de la haute couture européenne. Elle s’inscrit donc dans une prestigieuse école de stylisme de Glasgow. Mais la grande ville ne ressemble pas à ce qu’elle attendait : ses camarades de classe ont une vision ultra-snob de la mode, bien loin de ses créations vintage. En plus, sa colocataire est maniaque, et Mickey, aussi beau qu’insaisissable, l’attire autant qu’il l’agace !

Ma critique
Encore une collection que je surveille : Bliss. Ce sont des romans qui ont une apparence de chick litt.. Mais qui ne sont pas si « girly » que ça. De cette collection, j’avais adoré « Lottie Biggs n’est presque pas cinglée »… Et j’ai énormément aimé « Une fille haute couture ». A travers ce roman, nous suivons les péripéties de Evie qui fait tout pour devenir une jeune femme raisonnable, une citadine respectée et une couturière / créatrice de mode talentueuse et admirée.
Elle veut à tout prix ne pas ressembler à ses parents : artistes atypiques et extravagants. Pourtant, Evie ne se sent sens pas à sa place parmi ses camardes de classe… Bref. Ce roman est en fait une vraie quête personnelle, une découverte de sa propre identité. Je me suis beaucoup identifiée à Evie et certains personnages (notamment la coloc) m’a fait penser à des personnes que j’ai croisé à certains moment de ma vie. C’est peut être pour ça que j’ai aimé le livre. Et puis, l’histoire reste légère et amusante. Un très bon moment de détente.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire