lundi 11 juillet 2016

Lottie Bigs n’est presque pas cinglé




Résumé de l ‘éditeur
Lottie a la réputation – méritée – d’être une fille excentrique. Aucun problème pour Lottie, du moment qu’elle peut profiter de son amitié indéfectible avec Goose… Ensemble, elles mangent des glaces au café du coin, traînent au magasin de chaussures où elles travaillent le samedi. Elles parlent aussi des garçons bien sûr, ou plutôt, d’un garçon : l’irrésistible Neil Adam, pour qui Goose a même écrit une chanson. Mais lorsque Lottie apprend que Goose sort avec Neil, elle devient très excessive. Pour Lottie désormais, tout est génial ou au contraire, rien ne va plus…

Ma critique
Bon, je ne vais pas être objective car j’ai a-do-ré ce roman. C’était le premier roman de la collection Bliss chez Albin Michel.  Roman pour fille, bien évidemment. Lottie est pleine de vie, pleine de révoltes comme on peut en avoir à 15 ans. Elle est attachante, amusante et puis, elle fait peur par moment. C’est Lottie elle-même qui raconte son histoire, à la manière d’une journal intime, pour un devoir d’anglais.  D’un ton amusant et léger au début, le roman bascule vers des choses plus sérieuse. Lottie sombre peu à peu dans la folie.  Un récit amusant et touchant, de part le sujet traité. A découvrir absolument  !

Article de ce livre chez Radicale : c’est ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire