lundi 11 juillet 2016

Lord of Burger




Lord Of Burger
par Arleston, Alwett (scénario), Balak, Rachel Zimra (dessin) et Andry (couleur) – Glénat

Résumé de l’éditeur
Quand on gère un restaurant 3 étoiles, on n’a pas le droit à l’erreur. Et le grand Alessandro Craprèze n’est pas un chef facile… Ce n’est pas son assassin qui dira le contraire.
Suite au meurtre de leur père, Ambre et Arthur héritent d’une dette de plusieurs millions d’euros. Dès lors, pas d’autre choix que de reprendre en main le restaurant familial. Mais le truc d’Ambre c’est la sculpture et celui d’Arthur, le fast-food. Tant pis, il faudra se retrousser les manches, car la fortune dépend du fameux guide rouge et de ses critiques. Et l’inspecteur doit justement arriver d’un moment à l’autre…

Ma critique
Voilà un premier tome qui est rondement mené. Les personnages sont tous très vite présents (et donc, présentés) et ont tous un caractère bien particulier. Je me suis bien laissée prendre au jeu de cette histoire et j’ai adoré m’ immiscer dans l’univers bouillonnant des cuisines d’un grand restaurant. les enfants sont très touchants lorsqu’ils essaient tant bien que mal de reprendre l’affaire de leur père. Je ne me suis pas ennuyée une seconde à la lecture de cette BD où l’humour a une place de choix. Je n’ai qu’une hâte : lire la suite ! Ce qui est amusant, c’est que le dessin reprend beaucoup les codes de l’univers du manga.. mais ça reste une BD européenne, qui se lit dans le sens européen. J’ai failli me faire avoir en regardant cette BD en librairie. Et puis, c’est un petit format, donc le doute était permis.


Challenge BD 3/30

Aucun commentaire:

Publier un commentaire